Quelques pas franchis vers l’estuaire et voilà que le paysage change.

Le regard porte sur les mêmes objets vus et revus chaque jour.

Et survient l’impression d’être en terre étrangère à l’endroit que l’on croit connaître depuis toujours. La ville soi-disant archi connue est étrangement mêlée à son port industriel qui l’a doté de son identité sans qu’on sache quelle place lui-même dispute à l'immense milieu naturel. Tantôt hégémonique, tantôt absorbé ... Comme ensablé.

Je suis né quelque part dit la chanson. Oui mais où ?